Les différents types de poêles

Quel que soit le type de poêle que tu souhaites acquérir, ce qui est important, c'est que la puissance du poêle soit adaptée aux besoins en chauffage de la pièce dans laquelle il est installé. Un modèle neuf et moderne consomme peu d'énergie et permet de faire des économies, tout en minimisant les émissions de CO2. Les modèles anciens qui, à une date donnée, dépassent une certaine valeur en matière d'émissions de CO2, ne doivent pas être rééquipés ou bien même être mis hors-service.

On distingue principalement les variantes de poêles suivantes:

  • holzofen

    Poêles: Si tu préfères un feu de cheminée crépitant, tu vas immanquablement préférer un poêle classique. Un poêle alimenté exclusivement au bois est appelé poêle à bois. Avec un poêle à bois, c'est d'une manière économique et sans émettre de CO 2que tu chauffes ton logement. De plus, les poêles peuvent être alimentés par des briquettes de lignites, des briquettes de bois ou du charbon (cuisinière à feu continu).

  • kaminbausatz

    Cheminées en kit: Tu souhaites profiter de la merveilleuse chaleur d'une véritable cheminée? Et le mieux, ce serait tout de suite? S'il faut que les choses aillent vite, une cheminée en kit est l'idéal pour toi. On peu la monter de manière rapide et simple, et, de plus, elle est moins chère qu'une cheminée classique. Le module de cheminées est équipé d'un kit de montage sur-mesure complet. Les différentes variantes vont d'une cheminée en kit de style moderne à une cheminée d'aspect rustique.

  • pelletoefen

    Poêles à pellets: Comme leur nom l'indique, les poêles à pellets sont alimentés par des granulés de bois. Ils conviennent très bien aux maisons économes en énergie ou basse consommation. Les pellets, également appelés granulés de bois, sont des bâtonnets standardisés de poudre de bois compactée dont s’autoalimente l’installation par vis de transport. Les pellets de bois ont l'avantage de présenter une durée de combustion plus longue que le bois de chauffage.

  • kuechenofen

    Cuisinières à bois: Pendant longtemps, la cuisinière à bois était passée de mode, mais, aujourd'hui, elle jouit d'un regain d'intérêt. Ce n'est pas étonnant, car cette installation a beaucoup à offrir. En effet, pendant la cuisson des aliments, c'est une agréable chaleur qui se diffuse dans toute les pièces voisines. Selon le modèle auquel elle appartient, la cuisinière à bois peut être alimentée soit par du bois, soit par du charbon de bois, soit par des pellets, ou encore par des briquettes. La cuisinière à bois est autonome car elle n'est pas raccordée au réseau électrique.

  • werkstattoefen

    Poêles d’atelier: Comme on s'en doute, les poêles d'atelier s'utilisent principalement pour chauffer des ateliers. Mais certains modèles font également bonne figure dans une habitation. Ils sont généralement alimentés par du bois de chauffage, des briquettes de lignite ou des briquettes de bois. Les poêles d'atelier se distinguent surtout par leurs portes massives en fonte, munies ou non d'une vitre, et par leurs finitions de grande qualité.

  • oeloefen

    Poêles à pétrole: Les poêles à pétrole s'utilisent de manière optimale comme chauffage d'appoint dans les logements. Contrairement aux poêles à bois, ils sont alimentés par du pétrole. Les poêles à pétrole modernes sont actuellement proposés dans des variantes attrayantes. Du point de vue du design, on va du modèle émaillé au poêle avec vitre.

sur

2 types de chaleur par les poêles

  • Les poêles rayonnants sont des poêles à paroi simple. La chaleur principale est transmise à l'environnement à travers la vitre du foyer. L'effet est comparable à celui du rayonnement du soleil ou d'un feu de camp.
  • Les poêles à convection sont des poêles à double paroi, qui diffusent leur chaleur par des sorties d'air dans le revêtement du foyer dans toute la pièce et celle-ci se répartit dans toute la maison.

Les matériaux qui constituent les poêles

Matériel Propriétés
Pierre naturelle
  • surface brute
  • plus claire et plus dure que la stéatite
  • particulièrement résistante aux chocs et aux rayures
  • exempte de substances nocives ou polluantes
Stéatite
  • similaire visuellement à la pierre naturelle, mais plus lisse et plus foncée
  • souvent parcourue de veines de quartz
marbre
  • facile à travailler
  • très grande variété de couleurs
Granit
  • plus dur que le marbre
  • très résistant
  • difficile à travailler
Grès
  • surface naturellement brute
  • matériau tendre
Carreaux en céramique
  • couleurs harmonieuses grâce aux carreaux
  • accumule mieux la chaleur que la stéatite et la pierre naturelle
Acier
  • extrêmement durable
  • dégage rapidement de la chaleur
  • refroidit rapidement
Fonte
  • extrêmement durable
  • bonne stabilité

Chaque pierre est unique

Pour tous les types de pierre: chaque réalisation est unique. Les veines de quartz, les pores, les inserts ou les nuances de couleur ne peuvent pas être identiques. Le matériau doit être utilisé tel qu'il a été trouvé et formé dans la nature. Pour les matériaux naturels, il ne faut pas s'attendre à ce que les produits soient tous identiques, comme c'est le cas pour les matériaux fabriqués à la machine.

Produits phares

Poêle Haas & Sohn Rubus 295.15-ST pierre naturelle 6 kW
Poêle Haas & Sohn Rubus 295.15-ST pierre naturelle 6 kW
1095,00 € / pce
Fiche de données produit

Instructions

Faire des économies d'énergie grâce aux poêles

Mode de fonctionnement d'un poêle à pellets

Les appareils fonctionnent sans électricité ni bruit, et plaisent grâce à leur technique de chauffage moderne, leur grande efficacité et leur utilisation économique.

Comment ça marche?

Les pellets sont versés dans le réservoir et brûlés de manière contrôlée grâce au doseur de pellets. Le réservoir peut contenir jusqu’à 15 kilogrammes de combustible écologique – pour une puissance de quatre kilowatts, c’est suffisant pour jusqu’à 14 heures. Le régulateur automatique de puissance fournit toujours la quantité d’air nécessaire pour une température ou une puissance constante.

L’émission de chaleur combinée à l'air chaud et au rayonnement crée une atmosphère agréable et saine, et la flamme contribue à rendre le logement chaleureux.

funktionsweise pelletofen
Wasserfuehrender Kamin

Poêles hydrauliques

Profiter le soir du crépitement du feu tout en utilisant intelligemment l'énergie de chauffage! Un poêle hydraulique ou un poêle avec échangeur de chaleur à eau, c'est un véritable multitalent. Les économies sont doubles: on chauffe en consommant moins d'énergie (réduction des besoins en pétrole et en gaz) et en respectant l'environnement (le bois est un combustible neutre en CO2).

Voici comment fonctionnent les poêles hydrauliques : Ces poêles peuvent assister de manière efficace l'installation de chauffage central en tant que fournisseur d'énergie d'appoint pour la mise à disposition d'eau sanitaire et pour le mode de chauffage conventionnel. Et ce, très facilement pendant que le poêle fonctionne toujours pour chauffer le salon.

Échangeur de chaleur intégré

Ce poêle compact contient un échangeur de chaleur, qui peut être combiné sans problème avec le système de chauffage existant.

En l'intégrant dans ton installation de chauffage, tu fais un grand pas en direction de l'indépendance vis-à-vis des énergies fossiles telles que le pétrole et le gaz.
Tu utilises une grande partie de l'énergie qui s'échapperait par la cheminée pour l'approvisionnement en eau sanitaire. Ta chaudière à fuel ou à gaz est doublement déchargée, car l'excédent d'énergie est utilisé/stocké pour compléter le chauffage.

Avantages:

  • un double avantage sans efforts supplémentaires
  • une technique simple et efficace qui nécessite peu d'entretien
  • une exploitation efficace du combustible
  • une utilisation de l'énergie contenue dans les gaz usés (similaire au principe de valeur énergétique)
  • une utilisation pour l'eau sanitaire et en partie pour le chauffage

Bien utiliser un poêle à bois

  • La cheminée est le moteur du système et elle doit être adaptée à ton type de foyer. Si la cheminée et le foyer ne sont pas adaptés l'un à l'autre, on ne peut pas chauffer correctement. La combustion fonctionne mal et/ou la vitre se salit vite.
  • Le raccordement d'un poêle nécessite par principe un contrôle préalable et l'approbation d'une autorité compétente. Le ramoneur doit notamment vérifier si la cheminée est adaptée pour le foyer choisi, si les dispositions de la directive relative aux foyers et du code du bâtiment ainsi que les réglementations relatives à la protection contre les émissions sont respectées.
  • De même, au début de chaque période de chauffe, il faut faire contrôler son poêle par un ramoneur.
  • Dans les maisons équipées d'une installation de ventilation à basse pression, seuls des poêles indépendants de l'air ambiant ou des poêles dépendants de l'air ambiant avec des systèmes de contrôle de la pression de sécurité doivent être installés.

Une fois le poêle monté, ce dernier doit être examiné par un ramoneur compétent avant d'être mis en service!

Règles de base pour ce qui est du chauffage

  • Le poêle doit être en bon état de marche!
  • Veille à ce que l'alimentation en air soit suffisante!
  • Vide régulièrement le bac à cendres!
  • N'allume pas le feu avec du papier journal!
  • Ne jette pas de déchets dans le poêle!
  • N'utilise pas de bois humide!
  • Veille à utiliser une quantité de bois adaptée!

Du bois humide ? Non merci !

Pour pouvoir brûler correctement, le bois utilisé ne doit pas être trop humide: en effet, l'humidité résiduelle qu'il contient ne doit pas dépasser 25 %. Tu peux le vérifier à l'aide d'un appareil de mesure de l'humidité résiduelle.

Voici comment procéder: il faut fendre la bûche au milieu, puis tout simplement insérer l'appareil de mesure au milieu, actionner l'interrupteur et consulter le résultat! Si l'appareil affiche une valeur inférieure à 20%, tu peux utiliser le bois pour chauffer. Si la valeur est supérieure à 20%, le bois doit continuer à sécher encore un peu. Plus le bois est sec, plus le rendement en énergie est élevé.

Pour sécher, le bois devrait être fendu en bûches et il devrait être entreposé dans un endroit bien aéré et bien sec.
brennholz lagern

Astuces pour stocker correctement le bois de chauffage

  • Le bois tout juste coupé doit être entreposé pendant au moins deux ans avant de pouvoir être brûlé.
  • Son lieu de stockage doit être protégé des intempéries.
  • La pile de bois doit laisser passer l'air et ne doit pas entrer en contact direct avec le sol.

Se chauffer avec du bois ou des briquettes?

Bois de chauffe

Le bois est une matière première renouvelable et un combustible écologique. Le bois devrait être brûlé allongé dans le lit de tisons, toujours parallèlement à la vitre du foyer (ne pas amonceler le bois comme une tente).

Au début de la combustion, il faut en premier lieu que la cheminée soit rapidement mise à température pour qu’elle «tire». Ce résultat est obtenu avec de petits morceaux de bois et des allume-feu adaptés pour les cheminées. Le bois est un matériau qui a besoin d’une alimentation suffisante en air au cours de la totalité de la combustion. En effet, si l’alimentation en air est trop faible ou si elle est trop étranglée, il se peut que le bois commence à se transformer en charbon. La vitre se salit.

L'utilisation de combustibles non appropriés annule la garantie du poêle!
Heizen mit Holz und Briketts

Conseil: Consulter le service de gestion des forêts

Le service de gestion des forêts de ta commune peut te fournir des informations pour savoir où et dans quelle quantité tu peux récupérer ou acquérir du bois fraîchement coupé.

Briquettes

Les briquettes existent en forme de brique ou de bloc; elles peuvent également être rondes. Par rapport au bois, les briquettes de forme parallélépipédique ont l'avantage de pouvoir être empilées facilement, sans prendre trop de place.

Du fait de leur surface limitée et de leur haute densité, elles absorbent peu l'humidité lors du stockage. Les briquettes de noyer et boulets ovales fabriqués dans des broyeurs à rouleaux sont uniquement destinés au chauffage domestique.

brikett

Questions courantes au sujet des poêles

Qu'est-ce...

...qu’un foyer à feu continu?

Les foyers à feu continu sont des foyers qui sont homologués pour une durée de combustion minimale en cas l'utilisation de charbon. Si le charbon est brûlé à charge partielle et si le foyer est exploité convenablement, il est possible d'obtenir une durée de combustion de jusqu'à 12 heures environ. Si le charbon est brûlé à puissance calorifique nominale et si le foyer est exploité convenablement, il est possible d'obtenir une durée de combustion de jusqu'à 4 heures environ. En cas d'utilisation de bûches et de briquettes en lignite, la durée de combustion est nettement plus courte. Avec ces combustibles, il n'est pas possible d'obtenir un chauffage à feu continu!

...un foyer à feu intermittent?

Par «foyer à feu intermittent», on ne veut pas dire que le poêle n'est utilisé que pour un temps bien défini. Tout comme un poêle à feu continu, il peut être utilisé 24 heures sur 24. Son nom provient en fait de la durée de combustion du bois. Pour un valeur de chaleur nominale donnée, le feu qui brûle dans le foyer doit être maintenu pendant au moins 45 minutes. Les poêles à feu intermittent peuvent être alimentés aussi bien par du bois que par des briquettes. En revanche, il ne faut pas utiliser du charbon de bois avec un poêle à feu intermittent.

...un foyer conforme à la norme DIN EN 13240?

Ce sont les foyers indépendants ou bien intégrés (poêles ou bien cheminées mobiles) n'ayant pas subi de modifications fonctionnelles* alimentés par des combustibles solides (bois de chauffage, briquettes de lignite, charbon). Selon la norme européenne 13240, les poêles ou les cheminées transportables peuvent être à feu intertmittent ou à feu continu.

La mention indiquant si le foyer est adapté uniquement à un feu intermittent ou bien continu doit être présente sur la plaque signalétique du foyer.
...un foyer conforme à la norme DIN EN 13229?

Il s'agit ici de foyers (inserts) alimentés par des combustibles solides et intégrés à des niches ou bien recouverts. Selon la norme européenne 13229, les inserts peuvent être à feu intermittent ou à feu continu.

...un foyer conforme à la norme DIN EN 12815?

Ce sont des foyers (cuisinières) alimentés par des combustibles solides et dont la fonction principale mais aussi les autres fonctions consistent à chauffer la pièce où ils sont installés.

...une alimentation en air de combustion externe?

L'alimentation en air de combustion externe est importante par exemple pour les bâtiments à faible consommation d'énergie. Si ta maison ou ton appartement est très bien isolé (donc presque étanche à l'air), le poêle doit pouvoir récupérer l'air extérieur pour la combustion - et ce, afin de ne pas te voler au sens propre du terme l'air que tu respires. C'est également un auxiliaire supplémentaire lorsque la pièce elle-même ne contient pas un volume d'air suffisant.

...une alimentation en air de combustion dépendante de l'air ambiant?

L'air nécessaire pour le foyer pour la combustion est ici extrait de l'intérieur du bâtiment. Si l'on utilise l'air de la même pièce que celle où se trouve le foyer, il est important qu'un volume d'air suffisamment important soit disponible. Sinon, l'air doit être récupéré de l'extérieur ou à partir d'une autre pièce (alimentation en air de combustion externe).

...alimentation en air de combustion indépendante de l'air ambiant?

Ici, l'air de combustion doit provenir exclusivement de l'extérieur du bâtiment, car le poêle est entièrement isolé. C'est pourquoi le poêle doit être raccordé à une prise d'air extérieur. L'étanchéité des foyers munis d'un système d'alimentation en air de combustion indépendant de l'air ambiant doit être préalablement vérifiée par l'organisme compétent.

...la puissance calorifique nominale?

La puissance calorifique nominale indique la quantité de chaleur utilisable maximum d'un foyer généré par le foyer en fonctionnement continu par unité de temps. Elle est indiquée sur la plaque signalétique du foyer.

...la capacité de chauffage ambiant?

La capacité de chauffage ambiant de ton poêle est indiquée dans la description de ton appareil. Elle dépend notamment de l'isolation, de la hauteur et de la taille de la pièce et il s'agit d'un élément déterminant pour le choix de la puissance adaptée pour le poêle.
Pour une hauteur sous plafond de 2,50 m, en règle générale:

  • Bâtiments anciens (année de construction antérieure à 1977 sans isolation thermique): 1 kW de puissance thermique nominale permet de chauffer 6-8 m² .
  • Bâtiments neufs: 1 kW de puissance thermique nominale permet de chauffer 10-12 m² .
  • Bâtiments basse consommation ou répondant à la norme Maison passive: 1 kW de puissance thermique nominale permet de chauffer 14-20 m² .

Thèmes qui peuvent également t'intéresser