0 Liste de favoris 0 Panier
Hornbach Bertrange Horaires d'ouverture
43, rue du Puits Romain
8070 Bertrange

service-bertrange@hornbach.com
+352 316655 - 1
lun. - ven.: 06:00 - 20:00 h
sam.: 06:00 - 19:00 h
Vous avez imprimé cette information en date du 02/12/2022 à 04:26 heures. Veuillez noter qu'en raison des prix sur le marché mondial et des réactions à court terme, les prix peuvent changer à tout moment et peuvent donc être différents de ceux figurant sur votre document imprimé. Nous vous remercions pour votre compréhension.

Rendre le bois résistant aux intempéries

Le bois est très résistant, mais tu dois le protéger, surtout à l'extérieur, afin de prolonger sa durée de vie. L'humidité, en particulier, endommage le bois à plusieurs égards. Une fois qu'elle a pénétré, elle "travaille" non seulement en cas d'exposition directe au soleil ou au gel, mais aussi à chaque fois que les températures varient fortement. Le bois se fend et l'humidité s'infiltre encore plus.

Les influences extérieures telles que la chaleur, le froid ou le gel renforcent l'effet de décomposition de l'eau, qui constitue en outre un terrain idéal pour toute forme d'organismes nuisibles.

Les rayons UV peuvent également endommager le bois. Dans le cas d'un bois non protégé, ils dissolvent la lignine qui confère au bois sa résistance. Résultat : le bois se décompose en produits de fission brunâtres qui sont lavés par la pluie. Il ne reste que la cellulose claire. Le bois devient gris et cassant.

Les algues, les mousses, les champignons de bleuissement, les insectes et autres organismes destructeurs du bois se nichent rapidement dans le bois ainsi endommagé et le détruisent généralement très rapidement et définitivement. La protection constructive du bois est ici la solution.

Pour protéger ton bois, tu dois l'imprégner ou lui appliquer une couche de fond. C'est la seule façon d'éviter que l'humidité ne pénètre à l'intérieur du bois.

Mais comment s'effectue l'imprégnation du bois ?

Les méthodes les plus populaires sont probablement l'huilage et le cirage.

L'huilage est plus facile pour la plupart des gens, car contrairement à la cire, il ne colle pas et ne laisse pas d'odeur désagréable. Mais tu peux aussi utiliser des lasures, des peintures pour bois ou du vernis. Nous recommandons plutôt le vernis pour une utilisation à l'intérieur. Surtout si le bois est exposé en permanence aux intempéries. Tu peux aussi vernir tes meubles de jardin, qui ne sont généralement pas exposés à la pluie, mais sont soit rangés, soit recouverts d'une housse de protection.Il est vrai que cela semble un peu compliqué. La diversité des produits dans le domaine de la protection du bois et des peintures pour bois est grande. Il n'est donc pas si facile pour les non-initiés de trouver le bon produit. Nous vous aidons à y voir plus clair.

Imprégner le bois : préparation du support

Tu es plein d'entrain et tu veux te lancer tout de suite, mais attention. Il faut d'abord préparer le bois pour que l'imprégnation puisse pénétrer uniformément. Cela signifie que toutes les anciennes couches de peinture, de vernis, etc. doivent être entièrement enlevées. Ce n'est qu'ensuite que l'on peut appliquer du neuf ! Enlève les anciennes couches tenaces à l'aide d'une spatule et d'un sèche-cheveux. Une fois que c'est fait, ponce le bois pour créer une surface lisse. Toujours dans le sens des fibres. Après le ponçage, tu dois nettoyer le bois. Balaye la poussière de bois et frotte-la ensuite avec un chiffon humide. Une eau savonneuse permet également d'éliminer les salissures légères et les taches de graisse. Mais fais attention à ce que le bois ne soit pas trop humide. Le mieux est de le tamponner avec un chiffon sec et de le laisser en outre sécher complètement à l'air libre !

Appliquer l'imprégnation du bois

Lors de l'imprégnation, évite l'exposition directe au soleil - cela favorise la formation de taches. Un abri offre une protection par le haut et tu es quand même à l'extérieur. C'est à l'air libre que l'imprégnation du bois peut le mieux pénétrer et que les vapeurs peuvent s'échapper rapidement. Si nécessaire, tu peux aussi le faire dans le garage - mais tu dois alors absolument t'équiper d'un masque de protection. Même si tu travailles à l'extérieur, tu dois protéger ton environnement des taches indésirables. Tu peux certes tondre la pelouse, mais pas poncer les pavés. Arme-toi de films de protection et autres - et ensuite, c'est parti pour l'imprégnation.

Appliquer une couche de fond et en profiter doublement. Ainsi, tu déclares la guerre à la pourriture, aux champignons et au bleuissement.

Huiler le bois

L'huile comme produit de protection du bois fait partie des procédés les plus appréciés : l'imprégnation pénètre profondément dans le bois et n'obstrue pas les pores, ce qui permet au bois de respirer. L'humidité qui s'infiltre peut également ressortir et la moisissure ne se forme pas facilement. En outre, l'huile fait ressortir les veines et la surface est très naturelle au toucher. L'huile peut être utilisée pour tous les types de bois - incolore ou colorée, pour rafraîchir le bois ou lui donner un nouveau look.

L'huile s'applique de préférence à l'aide d'un pinceau. Passe-le toujours dans le sens des fibres. Pour une protection optimale et une plus longue durée de vie, tu dois appliquer deux couches. Le bois est alors correctement imprégné. Pour que la protection du bois soit durable, tu dois répéter l'application d'huile. Les surfaces fréquemment sollicitées, comme les plateaux de table, devraient être huilées 2 à 3 fois par an. Le bois d'extérieur devrait également être huilé plus souvent que le bois d'intérieur.

La règle de base est la suivante : si la surface du bois est rugueuse au toucher, tu devrais lui donner une nouvelle couche de peinture.

holz oelen

En toute sécurité pendant la pause du projet

Ferme la boîte d'huile pendant ta pause pour éviter que des saletés ne s'y introduisent. Tu peux envelopper le pinceau dans du film alimentaire pour qu'il ne se dessèche pas. Après la pause, tu peux reprendre là où tu t'étais arrêté.

Pour résister aux intempéries, tu peux aussi recourir à des remèdes de grand-mère, comme le vernis à l'huile de lin. Ils rendent également le bois résistant aux intempéries. Ce produit sans solvant est une alternative naturelle pour la protection du bois, en particulier pour les personnes allergiques.

Cirer le bois

Avec de la cire, tu fais briller ton bois. La surface est un peu plus lisse au toucher qu'avec l'huile. Le bois reste toutefois respirant. Les cires incolores à base de cire d'abeille ou de cire végétale sont très appréciées. Ce produit naturel convient parfaitement aux personnes allergiques à la poussière de maison, mais ne devrait être utilisé que pour le bois à l'intérieur. On parle alors plutôt d'une finition du bois que d'une imprégnation. Pour le bois fortement sollicité, la cire n'offre pas une protection suffisante. Pour le bois à l'extérieur, il est donc préférable de le huiler ou de le lasurer.

Applique la cire sur le bois à l'aide d'un chiffon doux et non pelucheux. Travaille la cire en profondeur dans le bois en effectuant des mouvements circulaires. Passe plusieurs fois au même endroit afin d'obtenir un résultat uniforme. Enlève simplement les restes avec un chiffon grossier. Répète l'opération après avoir laissé agir quelques heures. Pour finir, polis la surface. Pour cela, il est préférable d'utiliser un non-tissé de polissage, également appelé non-tissé abrasif. Mais tu peux aussi utiliser un chiffon doux, qui fonctionne tout aussi bien. Le fait de frotter produit de la chaleur qui scelle la couche de cire.

Lasurer le bois

Qu'il s'agisse de meubles de jardin, de clôtures de jardin, de fenêtres ou de portes, une lasure permet de valoriser l'aspect de ton bois et de le protéger à long terme. Les pigments colorés recouvrent les veines du bois, ce qui te permet de lui donner un tout autre aspect. Les lasures font partie des produits chimiques de protection du bois. Elles contiennent des solvants, mais sont donc plus résistantes aux intempéries que les alternatives naturelles. Lors de l'imprégnation avec une lasure, il est indispensable de porter des vêtements de protection tels qu'un masque, des lunettes de protection et des gants.

On distingue les lasures en couche mince et les lasures en couche épaisse.

  • Comme leur nom l'indique, les lasures en couche mince peuvent être appliquées en fine couche, comme l'huile pour bois. La lasure peut ainsi pénétrer profondément dans le bois et constituer une protection de l'intérieur. Elles sont donc idéales pour le bois à l'extérieur.
  • Les lasures à couche épaisse rappellent plutôt le vernis, tant par leur aspect que par leur application. Elle adhère à la surface et ne pénètre pas dans le bois. Il en résulte certes une couche de protection étanche, mais lorsque l'humidité pénètre dans le bois, celui-ci ne peut pas sécher. Il en résulte des moisissures et des champignons. C'est pourquoi nous recommandons les lasures à couche épaisse plutôt pour l'intérieur.

Si tu utilises une lasure pour bois liquide, tu dois d'abord appliquer une couche de fond sur la surface. N'applique la lasure que lorsque la couche de fond est complètement sèche. Elle s'applique en deux couches. Laisse bien sécher entre les couches et ponce légèrement.

Quel pinceau pour quelle lasure ?

Les pinceaux à poils synthétiques conviennent particulièrement bien aux lasures à base d'eau. Il est préférable d'appliquer les lasures à base de solvants avec des poils naturels.

Vernir le bois

Comme nous l'avons déjà mentionné, le vernis et la lasure à couche épaisse se ressemblent beaucoup en termes d'aspect et de traitement. Le vernis ne pénètre pas dans le bois, mais forme une couche de protection superficielle, solide et étanche. La peau extérieure stable est certes résistante aux intempéries, mais elle est également fragile. Si de l'eau s'infiltre plus tard par une zone endommagée, par exemple une éraflure, le bois gonfle et fait éclater le vernis.

Les lasures et les huiles, en revanche, forment une couche protectrice sur le bois tout en laissant celui-ci respirer. C'est pourquoi, pour la protection du bois dans le jardin, nous recommandons en principe les lasures pour les bois tendres et les huiles pour les bois durs. Les vernis conviennent plutôt à une utilisation à l'intérieur.

Comme les vernis contiennent également des solvants, tu dois te protéger lors de l'application du vernis. Un masque, des lunettes de protection et des gants offrent une bonne protection contre les vapeurs qui s'échappent. Et bien sûr, toujours vernir à l'air libre pour que la vapeur puisse s'échapper !

Tu trouveras des informations sur la manière de vernir le bois dans les règles de l'art dans notre guide et nos instructions te montrent comment procéder étape par étape.

Finitions du bois à l'intérieur

Les contraintes subies par le bois à l'intérieur sont naturellement différentes de celles subies à l'extérieur. Certes, il n'y a pas de facteurs environnementaux extérieurs qui attaquent le bois, mais l'humidité de l'air, la saleté, les liquides et bien d'autres aspects peuvent également le mettre à rude épreuve. C'est pourquoi tu dois traiter le bois à l'intérieur avec des produits spécialement conçus à cet effet.

Avec les lasures et les huiles appropriées, tu peux remettre en état les meubles, les plans de travail et les sols de la maison et les protéger contre les sollicitations quotidiennes.

Tu n'as pas trouvé la bonne couleur? Pas de problème. Dans le centre de mélange des couleurs, tu peux faire mélanger les peintures pour bois et les laques dans le coloris de ton choix.

Thèmes qui peuvent également t'intéresser

Retour en haut
HORNBACH